La garde est confié au père en raison d’aliénation parentale

Dans le district de St-Jérôme, la Cour supérieure avait initialement octroyé la garde de l’enfant de 7 ans à la mère de l’enfant et des droits d’accès d’une fin de semaine sur deux au père de l’enfant. Un signalement anonyme au Directeur de la protection de la jeunesse a été fait pour dénoncer une situation de conflit parental de nature à compromettre la sécurité et le développement de l’enfant. Les parties ont donc été convoquées d’urgence pour que les modalités de garde soient révisées par la DPJ. Maître Veronica Vallelonga du Service Avocat Famille a représenté Monsieur lors de cette procédure spéciale. Suite à la préparation d’une expertise psychosociale, la Chambre de la jeunesse a jugé que le dénigrement des capacités parentales de Monsieur par Madame devant l’enfant risquait de causer une situation d’aliénation parentale. Quoique les tribunaux tendent habituellement à vouloir conserver les modalités de garde déjà établies pour favoriser un sentiment de stabilité chez l’enfant, la Cour a jugé qu’il était dans son meilleur intérêt de les modifier pour ordonner la garde partagée entre les parties en attendant un jugement sur le fond.

En attendant la décision sur le fond, un nouveau statut quo sera ainsi établi en faveur de Monsieur.

Les clients de Me Vallelonga n’obtiennent pas tous la garde au stade intérimaire. Voir notice.

Répondre à Avocat Annuler la réponse.

4 commentaires sur “La garde est confié au père en raison d’aliénation parentale”

Call Now Button
%d blogueueurs aiment cette page :