La garde est confié au père en raison d’aliénation parentale

Dans le district de St-Jérôme, la Cour supérieure avait initialement octroyé la garde de l’enfant de 7 ans à la mère de l’enfant et des droits d’accès d’une fin de semaine sur deux au père de l’enfant. Un signalement anonyme au Directeur de la protection de la jeunesse a été fait pour dénoncer une situation de conflit parental de nature à compromettre la sécurité et le développement de l’enfant. Les parties ont donc été convoquées d’urgence pour que les modalités de garde soient révisées par la DPJ. Maître Veronica Vallelonga du Service Avocat Famille a représenté Monsieur lors de cette procédure spéciale. Suite à la préparation d’une expertise psychosociale, la Chambre de la jeunesse a jugé que le dénigrement des capacités parentales de Monsieur par Madame devant l’enfant risquait de causer une situation d’aliénation parentale. Quoique les tribunaux tendent habituellement à vouloir conserver les modalités de garde déjà établies pour favoriser un sentiment de stabilité chez l’enfant, la Cour a jugé qu’il était dans son meilleur intérêt de les modifier pour ordonner la garde partagée entre les parties en attendant un jugement sur le fond.

En attendant la décision sur le fond, un nouveau statut quo sera ainsi établi en faveur de Monsieur.

Les clients de Me Vallelonga n’obtiennent pas tous la garde au stade intérimaire. Voir notice.

4 thoughts on “La garde est confié au père en raison d’aliénation parentale”

  1. Bonjour quel sont les points que le juge va observer lors d’un changement de garde des enfants ? Je m’explique, mon conjoint demande la garde de ses pré ados, premièrement parce que les enfants font savoir depuis 3 ans qu’ils désirent vivre avec leur père. Ensuite parce qu’il y a de l’a negligence sur les soins de santé des enfants(plusieurs année sans aller chez le dentiste,optométriste…, sur leur vêtements, Alienation.
    Mon conjoint a t-il de bonne raison de demander la garde et a-t-il des chances que le juges tranche en sa faveur même si cela implique un changement de ville et donc d’école ?
    Merci

    1. Bonjour,

      Le tribunal se penche toujours sur le meilleur intérêt de l’enfant. Lorsqu’un enfant a plus de 12 ans, on peut lui nommer un procureur aux enfants afin qu’il puisse s’expliquer devant le juge. Par contre, il y a des jurisprudences qui accordent un procureur aux enfants à des enfants de moins de 12 ans aussi, ça dépend sur le cas,

  2. Ma conjointe vie la même situation ça fille est placé en centre pour aliénation parentale car il crois les dire du père car ça fille ne veut plus le voir à cause de ça consommation de drogue le jeu et l’agressivité et déteste ce qu’il représente pour elle mais lui mais ça sur le dos de la mère et réussit à convaincre la dpj et la mère à rien avoir là dedans seulement le père c’est un drogue et fraudeur ça fille le remarque elle même elle a 13ans

    1. Bonjour,

      On pourra introduire une dossier a la cour afin de contester la decision de la DPJ ou si un jugement a déjà été rendu on peut toujours retourner a la cour si jamais il y a une situation qui change dans le dossier.

Publiez une question ou laissez un commentaire.