Les droits d’accès partagés sont rétablis

Un couple ayant un enfant s’était entendu verbalement sur les modalités de la garde partagée de leur enfant. L’une des parties a décidé de retirer l’enfant de la garderie sans le consentement de notre cliente et lui a refusé les droits d’accès. Notre avocate en droit familial a intenté une requête en urgence avec date de présentation dans les 48 heures pour rétablir les droits d’accès de sa cliente.

La requête a été plaidée au Palais de justice de Montréal par moyen de preuve d’affidavit détaillé. Me Vallelonga a allégué l’urgence de la situation. La partie adverse s’objectait à cette demande et demandait plutôt la garde exclusive de l’enfant avec droits de visite. Le juge a finalement décidé que la garde partagée devait être rétablie au stade intérimaire.

Les clients de notre avocate en droit familial n’ont pas tous gain de cause. Voir notice.

Publiez une question ou laissez un commentaire.

Call Now Button