Le père ne sera pas expulsé du domicile familial

Un couple était séparé depuis quelques années. Madame a porté plainte en violence conjugale contre Monsieur, puis a demandé à la Cour supérieure de Montréal d’expulser Monsieur du domicile, au stade intérimaire. Monsieur a retenu les services de notre avocate en droit de la famille pour le défendre.

Me Vallelonga a plaidé que la plainte de violence n’avait pas été retenue par la police, et que la partie adverse ne pouvait donc pas faire indirectement ce qu’elle ne peut faire directement. En outre, elle a plaidé que le domicile familial était divisé en deux parties ce qui diminue les risques de rencontre.

Bien que ce genre de demande soit souvent accordé au stade intérimaire, la juge a retenu les arguments de notre avocate et a rejeté la requête de Madame.

Certains clients de Me Vallelonga n’ont pas gain de cause. Voir notice.

Publiez une question ou laissez un commentaire.

Call Now Button