Un enfant retourne dans sa famille malgré l’objection de la DPJ

Un individu de Laval a divers problèmes personnels en conséquence desquels son enfant fut placé chez sa sœur.  La DPJ a usé de son pouvoir discrétionnaire pour retirer l’enfant de ce milieu familial alléguant que diverses ordonnances de la Cour n’étaient pas respectées. Les parents ignoraient ou se trouvaient l’enfant.  Ils sont donc venus rencontrer notre avocate en droit de la famille pour obtenir de l’aide face à cette situation.

L’associé de notre avocate s’est rendu immédiatement au Tribunal. La DPJ voulait continuer le placement de l’enfant en famille d’accueil jusqu’au procès, et que les contacts entre l’enfant et ses parents soient supervisés. Notre avocat a demandé que l’enfant puisse réintégrer le domicile familial. Il a contre interrogé le travailleur social qui témoignait pour la DPJ afin de démontrer un laxisme dans son devoir d’information aux parents en ce qui a trait aux diverses ordonnances de la Cour. Il a aussi fait témoigner un membre de la famille.

Le juge a finalement ordonné que l’enfant puisse retourner vivre dans sa famille, et ce, jusqu’au procès.

Tous les clients de Me Vallelonga n’ont pas gain de cause. Voir notice.

Publiez une question ou laissez un commentaire.